- Sélection d’art sacré et d’antiquités chinoises issus de la collection privée de Christophe VINCENT -

MASQUES - STATUES EN BOIS - MARIONNETTES - JADE - OBJETS DIVERS - PRESENTATION - CONDITIONS ET TRANSPORT

24.12.07

MASQUES NUO

Si les masques d’Afrique bénéficient d’un large engouement en Europe, en revanche les masques de Chine restent encore peu connus. Il est vrai qu’un grand nombre de masques Nuo, perçus comme des objets religieux, ont été détruits pendant la Révolution Culturelle chinoise. Mais depuis les années 80, une prise de conscience s’est opéré vis à vis du patrimoine historique du pays, et les masques anciens, autrefois ignorés ou cachés, ont refait leur apparition dans les campagnes reculées du sud de la Chine, en particulier dans les provinces du Guizhou, du Guangxi, du Yunnan, et du Hunan.

Le terme de Nuo signifie l’expulsion des démons et correspond à des cérémonies rituelles et à des rites d'exorcismes pratiqués depuis les temps néolithiques. Dans la Chine ancienne, les maladies ou les malheurs étaient attribués à la présence des démons. C’est donc au cours de grandes cérémonies populaires et de processions, qu’étaient arborés les masques, représentants tout un panthéon de démons et de Dieux. Ainsi affublés, les villageois dansaient et tentaient par leurs tonitruantes mascarades de repousser les forces maléfiques et d’attirer la protection des Dieux.

A partir de la période Song, la cérémonie de Nuo, enrichie des apports nombreux des spiritualités taoïstes et bouddhiques, fut à l’origine de toute une tradition artistique, dont l’opéra chinois, qui en a délaissé la fonction religieuse, est l’héritier direct. Le masque, gagnant en complexité et en variété, est passé de l’objet utilitaire de sorcellerie à une forme d’expression artistique de l’âme humaine. Cette forme théâtrale s'est progressivement détachée du rite pour donner naissance au théâtre du Nuo qui se pratique aujourd'hui encore sous forme de spectacle de rue.

La plupart des masques présentés ici datent de la fin de la période Qing ( XVIIIème et XIXème siècles). Certains d'entre eux sont à vendre. Les prix vont de 248 euro pour les moins chers à 788 euro pour les plus belles pièces. Prendre contact avec nous pour plus de renseignements.



Général Guang Gong
Milieu 19e. siècle
Province du Hunan
Bois, cheveux. Bon état
32,5 cm haut/18 cm. de large
Ref. M 11











Mei xiang,
Fin 19e. siècle
Province du Guizhou
28 cm de haut / 15.5 cm de large
Bois.
Ref : M1










Vieux maître
Fin 19e.
Province du Hunan
Bois.
19,5 cm. haut / 16 cm. large
Ref. M2






Prêtre taoïste
Début 20 e
Province du Hunan
25,5 cm haut / 17 cm large
Bois. Bon état
Ref : M3











Lingguan
Fin 18e début 19e
Province du Guizhou
36 cm haut / 21 cm large
Bois peint. Bouche et yeux articulés
Ref : M4










Xiao Tong
Fin 19e
Province du Hunan
20 cm haut / 17,5 cm large
Bois
Ref : M5






Femme de cour
Début 19e
Province du Hunan
27 cm haut / 17,5 cm large
Bois peint
Ref : M7







Moine rieur
Fin 19e
Province du Hunan
25 cm haut / 22,5 cm large
Bois
Ref : M8










Lingguan
Milieu 19e
Province du Guizhou
35 cm haut / 22 cm large
Bois peint. Bouche et yeux articulés
Ref : M9











Masque à main pour la danse du lion
Milieu 17e
Province du Hunan
23 cm haut / 19 cm large
Bois
Ref : M10










Xianfeng Xiaojie, mademoiselle avant-garde
Fin 19e
Province du Hunan
25 cm haut / 15,5 cm large
Bois
Ref : M6



2 commentaires:

marketing chine a dit…

Intéressant tous ces masques...

Masca a dit…

Bonjour,

Je suis un collectionneur de masques d'Asie et je serais intéressé d'avoir la liste des prix de vos masque Nuo.
Êtes vous de la région Parisienne?

Salutations

Mr Dorange